Accueil  >  Pédagogie > De l’IDD à l’AP, l’évolution du projet "Opéra".

Rubrique L'Accompagnement Personnalisé

De l’IDD à l’AP, l’évolution du projet "Opéra".

Le 7 juillet 2016 - Laurent ADIEN

Mme Estoup-Beaugé, professeur de Français et M. Darnaud, professeur d’art plastique travaillent depuis plusieurs années avec les élèves du collège sur le thème de l’opéra. Ce projet initialement créé autour d’un Itinéraire de Découvertes (IDD) survit sous un nouveau nom en entrant dans l’AP, Accompagnement Personnalisé.

La valorisation de l’art et de la culture est une spécificité essentielle du collège Adam Billaut. Le projet Opéra en fait partie intégrante.

Il se compose, d’une part, d’un travail spécifique mené tout au long de l’année, et d’autre part, d’une sortie pédagogique à l’Opéra de Paris.

En effet, grâce à un partenariat avec cette prestigieuse institution, nos élèves ont, chaque année, la chance d’assister à un ballet (ou opéra), en soirée, à l’Opéra Bastille, précédé d’une visite liée thématiquement à cette représentation. Ils ont ainsi eu l’occasion privilégiée de découvrir les coulisses de l’Opéra Bastille, avec, notamment, ses ateliers de fabrication de décors.

Depuis six ans, dans le cadre des Itinéraires De Découvertes (séances de cours permettant un travail transdisciplinaire), deux professeurs ont choisi d’associer le français aux arts plastiques pour faire découvrir aux élèves de 5ème "le monde de l’opéra de Paris" autour de six projets intitulés respectivement "Carmen du Banlay", "La Bayadère, décors et costumes", "Don Quichotte, du texte à l’espace scénique", "OpéraS", "Le Lac des cygnes, entre onirisme et pop up" et "Roméo et Juliette, d’un art à l’autre, une histoire éternelle".

A la rentrée 2016, ce projet se poursuit en s’adressant désormais à une classe de 6ème dans le cadre d’un AP (Accompagnement Personnalisé) d’approfondissement.
Le principal objectif est l’enrichissement culturel via la pratique des arts plastiques et du français. La découverte du monde de l’Opéra nécessite un travail exigeant dans ces deux matières. Lecture, compréhension, expression écrite permettent l’accès premier à la culture pour une transposition dans l’imaginaire à travers la pratique artistique, des mots au visuel (travaux graphiques, créations de costumes, de maquillages de scène, de maquettes de décors, de marionnettes…). C’est sous ces conditions que les élèves prennent alors entière possession de leur "pièce d’opéra".

Ce projet permet de travailler diverses connaissances et compétences : il mêle des pratiques comme celle de l’infographie pour les productions finales, et de l’utilisation des nouvelles technologies pour les recherches documentaires, avec celle de la lecture, de la compréhension d’un livret d’opéra (ou de ballet) et celle de la rédaction qui, tour à tour, peut expliquer les choix de conception de costumes ou peut inventer une nouvelle scène d’opéra... Toutes les pratiques et tous les acquis sont liés, les élèves se devant, au final, de structurer leurs idées pour pouvoir créer.

On fait également appel à un travail d’équipe autonome car chaque groupe tâtonne pour faire naître sa production. Cette étape suppose un développement de la prise d’initiative.

Les activités reposent sur un travail collaboratif des élèves. Les productions ne sont jamais individuelles. Cela développe l’enrichissement mutuel, le « mieux vivre ensemble », et la responsabilisation au sein du groupe.

Ainsi, on met à la portée de nos élèves, le prestigieux, le potentiellement inaccessible. C’est en élargissant leur horizon artistique et culturel qu’on leur donne des envies, des ambitions.

Les langages qui se mêlent sans cesse assurent l’exigence du contenu pédagogique.

Tout ce travail est donc couronné par une représentation à L’Opéra de Paris.
Nos élèves ont déjà eu l’occasion d’y applaudir Luisa Miller de Verdi, La Bayadère, Don Quichotte et Le Lac des cygnes de Noureev, Le Palais de cristal de Balanchine et Daphnis et Chloé de Millepied avant de découvrir Le Songe d’une nuit d’été, chorégraphié par Balanchine, d’après Shakespeare, en mars prochain.

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017


Services en ligne

Restez informé